Un début timide !

Ce n’est pas ma spécialité, mais en voilà une. Mais je suis optimiste… J’ai mis un “S” au titre

Ecrite pour un concours sur le thème du plaisir (faite comme un hommage à la tirade des nez de Cyrano)

La tirade des plaisirs

Monsieur vous me dites que le plaisir est grand !
Ah Non ! C’est un peu court et pour être franc,
On pourrait dire bien des choses de ce ressenti
Qui, malgré tout, rend votre verbe si petit.

En variant le ton… Par exemple tenez :
Surpris d’un sourire inconnu tel un pied de nez !
Solitaire : au fond d’une chambre d’étudiant,
Ce n’est pas un péché, mais un entraînement !

Secret : dissimulé comme un grand mystère,
Qu’il faut forcément cacher, que l’on doit taire !
Gourmand : comme l’un des sept péchés capitaux,
Mais si bon qu’on ne peut lui trouver tous les maux.

Taquin, qu’on lui prête si peu d’importance,
Mais gare, que de badin il ne devienne immense !
Curieux : n’osant le toucher, même l’approcher,
Mais très vite conquis et à jamais alléché !

Anodin : ne prêtant pas à conséquences,
Mais aussi troublant pour le plaisir des sens
Passionnel : comme une vague qui déferle
Créé d’un instant au contraire d’une perle.

Voici Monsieur, ce que vous auriez pu dire
Si de la poésie vous sentiez les plaisirs.
Mais la musique des vers est difficile
Et les sentiments sont pervers et futiles.

Prenez donc comme hommage ces quelques mots
Au très grand homme, que fut, l’immense Cyrano.